La Légende des Chutes de Zongo

La Légende des Chutes de Zongo

Les chutes de Zongo, tirent leur nom du mot « Nzongo » qui veut dire « Bruit Explosif » en Kikongo, ainsi que du nom ancestral de la rivière « Nzadi Malau », qui se traduit littéralement en « rivière du bonheur ». Parfois aussi surnommée « Nzadi Inkisi », ou « rivière des fétiches ». En effet à l’arrivée des Pères chrétiens blancs, ces derniers exigèrent, aux autochtones, de jeter leurs fétiches dans la rivière Nzadi Malau. Aujourd’hui nous gardons le nom de rivière « INKISI ».

 

Apparue il y a plusieurs siècles, dit-on, « Inkissi » coule de l’Angola, passant par Kisantu-Inkisi, vers la vallée de Matanda, avant de se jeter sur 65 mètres et former nos merveilleuses Chutes de Zongo. Au temps des ancêtres, la vallée de Matanda, où se trouve actuellement Seli Safari Resort Zongo, était couverte d’eau. La rivière avait cinq fois sa largeur actuelle et déversait une énorme quantité d’eau avant de couler vers l’Est en broyant et transportant roches et sols sur son parcours. Dans sa splendeur et très majestueux élan, les cours d’eau ont dû se frayer un chemin en incisant les lits des rivières formant ainsi Les Chutes de Zongo en amont, et la Grotte de Zongo en avale. Celle-ci ne pouvant plus suivre son ancienne vallée remblayée, emprunta alors un nouvel exutoire passant par un escarpement vers le fleuve Congo. La grotte de Zongo est un lieu de pèlerinage et reçoit encore les prières des croyants, des visiteurs et touristes.

Selon la légende Kongo de Matanda, la vallée en bas de la colline Kimpudi, juste en face des chutes, à la hauteur de la vue panoramique, était couverte d’un jardin magnifique où poussaient continuellement multiples fruits et légumes d’une qualité exceptionnelle. Il fut coutume pour les villageois de se placer en face et regardant les Chutes, criant très fort « Nzongo », pour se faire arrosée par la délicieuse pluie des chutes, phénomène légendaire et unique. En se retournant vers la vallée, ils avaient alors droit de cueillir un et unique fruit ou légume de leur choix dans ce jardin féerique. Cela se passa sans problèmes durant plusieurs centaines d’années. Mais un jour, une jeune femme, fiancée de force par son père à un brave homme de Matanda, qu’elle méprisait. Elle décida que plutôt que de se marier, elle se sacrifiera à son véritable amour. Ainsi la jeune femme et l’élue de son cœur se rendit dans le jardin, ou ils arrachèrent deux fruits chacun, au lieu d’un tel qu’autorisé par les ancêtres. L’esprit des ancêtres qui vivait paisiblement derrière Les Chutes de Zongo se fâcha terriblement et les dirigea jusqu’aux rapides de la rivière, les rattrapa alors qu’ils tombaient et scella leurs esprits à jamais dans le sanctuaire des chutes et sous la rivière devenant ainsi des Mamiwata où la légende murmure qu’ils vivent encore jusqu’à ce jour.

Le jardin disparu à jamais. La rivière se rétrécisse pour former celle qu’on connait aujourd’hui. Les Chutes dévirent moins bouillantes et ne seront plus considérées comme les chutes de Nzongo, mais Les Chutes de Zongo.

 

by seli safari

Aujourd’hui encore, les superbes Chutes de Zongo émerveillent plus d’un, et si vous lancé le cri ‘’Zongo’’ de toutes vos trippes, vous serez arrosés par l’éternelle et délicieuse pluie légendaires des chutes et un vœu, dit-on, peut être formulé, mais pas deux, car ainsi est, La Légende de Zongo.                                                                                                                                Zongo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>